Le laçage des chaussures de sports

Tout le monde sait lacer ses chaussures et tout le monde sait faire un double nœud mais pourtant est-ce que tout le monde est au courant qu’il existe différentes manières de mettre le lacet au travers des œillets de la chaussure ? Que l’on ait le pied fin, large, il existe un laçage propre.

A ma connaissance, il existe une cinquantaine de manière de passer les lacets dans les œillets, tout en sachant qu’une technique peut être combinée à une ou plusieurs autres. Tout dépendra surtout de la longueur de lacet que vous avez.

Pieds Larges

Les pieds larges ont besoin d’un volume chaussant leur permettant d’éviter toute compression. D’après l’étude de HEIL en 92, la compression d’un pied large peut entrainer une ténosynovite des extenseurs mais aussi créer une mauvaise adaptation de la toebox s’accompagnant d’hyperkératose, d’échauffements et par la même occasion de phlyctène.

La meilleure méthode est d’éviter au maximum, le croisement des lacets.
Les zones de fixation étant diminuées, le pied sera tenu et il sera plus simple de varier l’ouverture.

Points de Compressions :

Les points de compressions trop importants sur le pied sont à éviter en règle générale que l’on soit en chaussures de ville, de sport ou de randonnée. Les compressions nerveuses peuvent donner, entre autres, une impression de fourmillements et les compressions artérielles, une sensation d’engourdissement. Le pied échauffé aura tendance à prendre du volume également, il peut donc être intéressant de connaître ces laçages.

Avancée trop importante du pied

Lorsque l’on marche, le pied avance. C’est pour cela que les chaussures ont un espace prévu à l’avant compris entre 1 et 1,5cm pour le déroulé du pas, auquel s’ajoute le bout esthétique sur certains modèles de chaussures. Lorsque l’on fait une activité physique, le déplacement est plus important, il est donc conseillé, pour certains sports de prendre une pointure supplémentaire.
Le choix d’une chaussure à la bonne taille est primordiale car les risques de conflits avec les orteils est très important. Il n’est pas rare de se retrouver avec des onychopathies (HEIL 92)

Même si le plateau à l’avant de la chaussure est suffisamment haut, il est possible de limiter cette avancée du pied par un laçage spécifique. Il suffit de faire une boucle au niveau des 2e et 3e œillets afin de créer une sorte de verrou permettant un meilleur serrage.

Le talon qui ressort

Le serrage final se fera par un double nœud ce qui permettra à votre réalisation de tenir correctement toute la journée ou pendant votre activité sportive.
Qui n’a pas ressenti cette désagréable sensation de perdre sa chaussure ? Pourtant sur le même principe que la méthode de verrouillage précédente, il est possible par un laçage spécifique de régler ce problème.  Il suffit tout simplement de créer une boucle au niveau des 5e et 6e œillets permettant ainsi de bloquer le cou-de-pied et éviter un déplacement trop important du talon vers le haut.

Si vous avez du mal à juger quel est le laçage qui vous convient, votre pédicure-podologue sera à même de vous apporter des conseils adaptés à votre cas.